Les différents avantages à être résident en Andorre

Devenir un résident fiscal en Andorre présente des avantages spécifiques. D’une manière générale, il existe deux méthodes pour obtenir la résidence fiscale dans la Principauté. L’intéressé peut demander des autorisations de résidence active, offertes aux personnes exerçant une activité professionnelle en Andorre. Elle peut également tout simplement demander des autorisations de résidence passive. Cette solution convient à ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier ou dans la finance. Quelle que soit la méthode choisie, devenir un résident en Andorre permet de profiter d’atouts exceptionnels. Décryptage.

La possibilité d’exercer une activité professionnelle dans la Principauté

Être résident fiscal en Andorre offre la possibilité d’exercer une activité professionnelle dans la Principauté. Grâce à de nouvelles dispositions, le statut de résident fiscal andorran permet de clarifier et de sécuriser la situation des expatriés. Ces mesures leur autorisent à bien s’installer en Andorre, que ce soit pour des raisons professionnelles ou autres. Il est à noter que la résidence de travail est accordée aux personnes ayant une activité professionnelle en Andorre, qu’elles soient salariées ou non. Les porteurs de projets et les créateurs d’entreprise sont également éligibles à cette demande d’autorisations de résidence active.

Ces nouveaux résidents peuvent bénéficier d’un taux d’impôt sur le revenu très attractif (10 %), pour être conformes aux exigences fiscales européennes. D’ailleurs, l’impôt sur la fortune n’est pas courant en Andorre et la Principauté n’applique aucune loi concernant les droits sur les successions. En ce qui concerne la TVA appliquée sur les biens de consommation en Andorre, son taux général est fixé à 4,5 %. Les professionnels qui ne savent pas encore où s’expatrier peuvent opter pour la Principauté. En guise d’exemple, un chef d’entreprise aura le privilège de profiter d’une fiscalité professionnelle favorable.

L’expatriation dans la Principauté, une solution bénéfique pour tous

Devenir résident fiscal en Andorre figure parmi l’une des options les plus favorables en Europe. L’expatriation dans cette Principauté est une alternative à considérer pour bénéficier de certains avantages fiscaux.

En plus de la fiscalité intéressante, le dispositif proposé est également sûr et légalisé entre la principauté et ses voisins, notamment la France et l’Espagne. Ceux qui s’expatrient en Andorre ont par exemple le privilège de choisir pour leurs enfants un système scolaire adapté à leurs besoins. Ils peuvent alors opter pour le système andorran, français ou encore espagnol. En ce qui concerne la sécurité sociale et la santé, Andorre offre aux expatriés un accès à certains privilèges.

En ce qui concerne les prélèvements, ils sont établis de la manière suivante :

  • Pour ceux qui ont un revenu annuel de moins de 24 000 €, ils profitent d’une exonération,
  • Pour les revenus annuels entre 24 000 € et 40 000 €, le taux d’imposition est de 5 %,
  • Pour les revenus supérieurs à 40 000 €, le taux d’imposition s’élève à 10 %.

Diverses déductions de la base imposable sont possibles selon la situation individuelle et familiale de chaque expatrié, sans oublier les éventuelles participations aux fonds de pension ou de dépenses liées à l’acquisition d’une résidence principale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *